Restauration & Patrimoine

Retour

Les moulages, la préfabrication

Dès leur apparition au XIXe siècle, les architectes ont immédiatement adopté le ciment naturel ou romain pour les décorations de façade. La technique du moulage préfabriqué ou non, alors déjà maitrisée avec le matériau plâtre, s’est rapidement développée avec le ciment naturel.

Le moulage est tout un art et les façons de l’exécuter sont très nombreuses. Les dosages, le type et la granulométrie du sable ainsi que sa maniabilité sont tout aussi variés : du mortier ferme au mortier liquide, du dosage 2 :1 au dosage 1 :2. Nous allons décrire deux types de confection : le premier en bicouche, très souvent observé sur les moulages à base de ciment romain, au cours du XIXe siècle et le second, en une seule couche plus dosée, avec une maniabilité fluide pour les moules de forme complexe difficiles à remplir et à démouler.


 

Mise en œuvre :

1. Le moulage en bicouche: la couche extérieure est constituée d’un mortier fin assez dosé (1 :1 en volume). Le sable utilisé est inférieur à 0,5 millimètre. Il peut être un filler coloré avec ajout de pigment. Il est appliqué en premier sur la paroi du moule. Sa maniabilité sera suffisamment ferme mais pas trop afin de bien mouler les détails sans entraîner de bulles d’air. Les compositions sont indiquées dans le tableau ci-dessous.
Le module d’élasticité et le retrait de séchage de ce dernier sont assez élevés : c’est pourquoi son épaisseur doit être la plus mince possible. Il s’agit d’une peau qui a une fonction protectrice et qui possède un aspect de surface assez granuleux proche de celui de la pierre. Le second mortier, plus grossier (dosage 1 :2 en volume) constituant le corps du moulage sera appliqué en « frais sur frais » sur le premier afin de favoriser l’adhérence entre ces deux couches. Ces deux mortiers respectent un transfert de vapeur d’eau assez important de par leur valeur de perméance : respectivement 0,52 et 0,42 (g/m2.h.mmHg)

Dosage en volume :

Bicouche extérieure = 1 :1 0/0,5 mm ou filler ou pigment 0 à 0,5 bouchon TEMPO/litre de ciment naturel Prompt en fonction de la température extérieure.

Bicouche intérieur = 1 :2 0/4 mm 0 à 0,5 bouchon TEMPO/litre de ciment naturel Prompt en fonction de la température extérieure.

2. Compositions des mortiers de moulage préfabriqués : pour les moulages de formes complexes, difficiles à remplir et exigeantes des résistances plus élevées pour le démoulage, il est plus aisé d’utiliser un mortier de maniabilité fluide et davantage dosé. Dans ce cas, l’utilisation de superplastifiant pour réduire le rapport eau/ciment et apporter plus de fluidité est nécessaire. Toutes les familles de superplastifiants ne sont malheureusement pas efficaces sur le ciment naturel prompt alors n'hésitez pas à nous consulter pour le choix de celui-ci. L'avantage de ce genre de moulage se définit par une surface plus lisse et moins granuleuse que celle du moulage bicouche précédent.

Un seul mortier liquide = 2 :1 à 1 :1 0/1 à 0/3 mm 0,5 à 1 bouchon TEMPO/litre de ciment naturel Prompt + superplastifiant

Bien que les résistances aux jeunes âges soient assez élevées, une cure humide sur au moins deux semaines est indispensable. La surface du mortier s’hydratera correctement afin d'éviter un poudrage superficiel et une éventuelle fissuration dans le but d’avoir une bonne durabilité.